L’association L’Sud porte un projet d’habitat coopératif, autogéré, environnemental, solidaire et responsable, intergénérationnel, laïc.

on bosse à bègles

C’est un projet où il s’agit de :

–  s’engager dans un projet de vie au mode de fonctionnement autogestionnaire, au  mode de décision non hiérarchique (1 personne = 1 voix)     Objectifs : vivre la démocratie directe, l’écoute attentive de chacun, une organisation efficace pour avancer dans les projets du groupe.

– accéder à un habitat à but non lucratif : ce projet immobilier ne peut pas nous appauvrir (location-accession), mais ne peut pas servir à nous enrichir (nous récupérons ce que nous avons investis, indexé sur le coût de la vie uniquement, pas sur la bulle spéculative du secteur immobilier).          Objectifs : stopper la spéculation immobilière sur le territoire du projet, valoriser le droit au logement comme un droit fondamental, permettre à plusieurs générations successives d’habitants d’accéder à un mode de vie soutenable.

 – concevoir des logements adaptés à nos besoins, évolutifs.        Objectifs : vivre dans des logements décents, de façon pérenne.

–  mutualiser des lieux et du matériel, comme des buanderies, un atelier de bricolage et jardinage, un espace barbecue, une salle commune d’activités, un « gite » pour nos invités, de grands congélateurs, une cave…          Objectifs : avoir besoin de logements moins grands tout en gardant le même confort, gagner de l’espace au sol utilisable à d’autres choses, créer des lieux de gestion commune et de partage.

–  devenir usagers de logements économes, à la construction et à l’usage, et à faible impact environnemental.          Objectifs : réduire nos dépenses liées au logement, avoir un faible impact environnemental.

– gérer les ressources énergétiques et les besoins en eau de manière mutualisée, économe et écologique.          Objectifs : réduire la consommation d’énergie, mettre en commun les installations de production énergétique, stopper le gâchis d’eau potable en récoltant l’eau de pluie pour le lave- linge, le lave- vaisselle, les douches, l’arrosage, utiliser les eaux grise, étudier les toilettes sèches.

– cultiver le terrain en jardin-forêt, forme de potager utilisant les préceptes de la permaculture.   Objectifs : préserver le sol, l’atmosphère, créer et/ou préserver des écosystèmes, nourrir ceux qui cultivent ce jardin comestible, s’offrir des espaces de vie extérieurs dans un cadre naturel et beau.

donner une place centrale au recyclage dans la gestion des déchets : nous pensons au compost et à un poulailler/serre semi-enterré.      Objectif : efficacité économique et écologique de la gestion des déchets.

– permettre aux générations de se côtoyer, d’échanger, dans une démarche bienveillante.    Objectifs : le lien social, la convivialité, l’entraide, les échanges de savoirs, bien vivre et « bien vieillir ».

– porter un projet fort de « Bien vieillir » : réfléchir aux aspects santé et service à la personne, à la perte d’autonomie, dans une vision solidaire et trans-générationnelle.    Objectifs : favoriser le maintien à domicile des habitants du projet (et du quartier) en cas de perte d’autonomie (vieillesse, accidents, maladies), développer une alternative entre les maisons de retraite et un logement individuel.

participer à la dynamique du quartier, de la commune et du territoire    Objectifs : contribuer à favoriser des moments d’échanges et de convivialité autour des savoirs et des pratiques de chacun, fédérer des initiatives locales de transition sociale et écologique.

Nos outils pour parvenir à réaliser ce lieu de vie et à vivre une solidarité de voisinage sont nos capacités d’apprentissage, d’entraide, de mutualisation, de responsabilité individuelle et collective, de respect de l’intimité des familles, d’implication dans les projets collectifs, l’exemplarité de nos pratiques, d’ouverture et d’échanges avec le quartier.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :